L’aide-éboueur : un rôle indispensable

Saviez-vous qu’un aide-éboueur, c’est la deuxième ou troisième personne qui accompagne le chauffeur d’un véhicule à déchets tout au long de son itinéraire de collecte ? Saviez-vous aussi qu’il peut parcourir une distance approximative de 2 500 kilomètres à pieds dans une année et ramasser à lui seul environ 45 tonnes de déchets ou d’objets par semaine ? Pensez à lui éviter des poids excessifs à soulever !

L’aide-éboueur doit souvent rapprocher des contenants du véhicule, ce qui veut dire que l’endroit où vous laissez votre poubelle compte aussi. Il doit vider mécaniquement des bacs ou ramasser manuellement les déchets pour les verser dans la benne du camion et actionner la lame de compactage des déchets. Et se taper tous les petits à-côtés nécessaires… lorsque les déchets ont été mal préparés pour la cueillette ! Pensez à lui faciliter la tâche en plaçant vos déchets en bordure de rue, dans un contenant approprié pour rassembler tous les petits sacs en un seul chargement.

Au mois de novembre, le ramassage des feuilles prend fin. C’est un petit répit pour les éboueurs avant la neige. Car il faut bien le dire : la température et les intempéries rendent ce métier difficile pour le corps, et braves sont ceux qui l’exercent. Vous imaginez-vous passer une journée entière, en canicule, sous la pluie ou en pleine tempête de neige, à ramasser des sacs à ordures ? Les éboueurs s’exposent quotidiennement à des risques de blessures. C’est sans compter que la population ne réalise pas toujours le danger de ce qu’elle détourne vers la poubelle. Malgré le port de gants et bottes de sécurité, l’éboueur est vulnérable. Le citoyen doit accorder une attention particulière à ce qu’il jette afin de réduire les sources d’incidents.

Voici ce que vous pouvez faire en matière de prévention

    • Ne surchargez pas vos sacs ou vos contenants à déchets. À la longue, le poids soulevé chaque jour par l’aide-éboueur peut lui causer des blessures au dos. Si vous avez peiné à amener vos ordures au chemin, songez à comment ce sera ardu pour l’aide-éboueur de les soulever. Il faut penser qu’il devra répéter ce geste des centaines de fois par jour !
    • Mettez le verre brisé ainsi que les objets coupants ou piquants dans de petites boîtes fermées.
    • Assurez-vous qu’aucun clou ne dépasse de vos planches ou de vos objets encombrants.
    • Ne jetez jamais de cendres, de cigarettes ou d’allumettes dans vos poubelles avant de vous assurer que tout est bien éteint. Un camion de vidanges n’est pas à l’épreuve du feu !
    • Ne mettez pas de résidus domestiques dangereux (RDD) dans vos rebuts, tels que des piles, de la peinture et des aérosols.

Au sein de la grande famille Enviro Connexions, une place de première importance est accordée en tout temps au volet santé et sécurité, principalement grâce à des formations. Alors, au nom de tous ceux et celles qui sont impliqués dans la gestion de vos matières résiduelles, nous vous disons merci d’être vigilants afin de rendre la tâche plus facile aux personnes qui font ce travail difficile, mais indispensable. La somme de tous vos petits gestes préventifs leur permettra de vous rendre un service de qualité encore plus efficace… et sécuritaire.

Articles récents

Articles
03/07/2019

Chez CEC, l’avenir se prépare maintenant !

Pendant au minimum 30 ans après la fermeture du lieu d’enfouissement technique (LET) de Complexe Enviro Connexions (CEC) à Terrebonne, la société assurera le suivi environnemental du site. Saviez-vous qu’un exploitant de LET a l’obligation […]
Articles
03/07/2019

CEC toujours à l’écoute

La gestion des matières résiduelles est essentielle à la salubrité de notre communauté et Complexe Enviro Connexions (CEC) s’en occupe pour la population et les entreprises, tout en veillant à limiter les inconvénients liés à […]