L’enfouissement des déchets, une activité toujours essentielle

Imaginez que les lieux d’enfouissement sanitaire ferment leurs portes demain… Qu’arriverait-il aux sacs à ordures que vous déposez si simplement au chemin ? Et qui assurerait une gestion sécuritaire de nos matières résiduelles ?

En 2012, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a généré 6,8 millions de tonnes de matières résiduelles et éliminé un peu plus de 3,75 millions de celles-ci dans des lieux d’enfouissement sanitaire.

Nous tous, habitants des pays industrialisés, consommons et jetons beaucoup de choses. Si nous voulons réduire au maximum le volume de nos déchets, il importe de pratiquer les 3RV-É (Réduction à la source, Réutilisation, Récupération et recyclage, Valorisation et Élimination sécuritaire). Néanmoins, même en suivant ces préceptes, il subsiste encore une bonne proportion de déchets dits « ultimes » : restes de viandes, céramique, papiers et cartons souillés, plastiques non recyclables… Pour ces rebuts, l’enfouissement est encore aujourd’hui la fin du périple.

En fait, la gestion des matières résiduelles repose sur un ensemble de techniques de pointe. Il faut confiner les eaux de lixiviation et les traiter, déposer et compacter avec des équipements lourds les déchets dans des cellules étanches, capter et valoriser les biogaz, assurer un suivi environnemental, et bien davantage. C’est une question de salubrité publique ! Depuis près de 30 ans, Complexe Enviro Connexions (CEC) remplit ce mandat, grâce à des installations et à des procédés technologiques éprouvés. Elle offre également le service essentiel de collecte des matières résiduelles à des centaines de milliers de citoyens.

Soucieuse d’innover, CEC voit toujours plus loin. Dès 1996, elle convertissait les biogaz en électricité. Puis, en 2015, CEC a ajouté une usine de production de gaz naturel renouvelable sur son site pour permettre d’augmenter la production énergétique pour desservir l’équivalent de 20 000 foyers supplémentaires.

Dans une société où nous produisons autant de matières résiduelles, la pratique des 3RV-É et le suivi de tous les programmes verts des municipalités et des gouvernements permettront d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Ceci réduira la quantité de matières résiduelles envoyées à l’enfouissement, qui demeure malgré tout un service essentiel. Fier de son expertise, CEC assure ce service dans le respect des normes les plus strictes, qui contribuent à la préservation de l’environnement.

Articles récents

Articles
03/07/2019

Chez CEC, l’avenir se prépare maintenant !

Pendant au minimum 30 ans après la fermeture du lieu d’enfouissement technique (LET) de Complexe Enviro Connexions (CEC) à Terrebonne, la société assurera le suivi environnemental du site. Saviez-vous qu’un exploitant de LET a l’obligation […]
Articles
03/07/2019

CEC toujours à l’écoute

La gestion des matières résiduelles est essentielle à la salubrité de notre communauté et Complexe Enviro Connexions (CEC) s’en occupe pour la population et les entreprises, tout en veillant à limiter les inconvénients liés à […]
Articles
03/07/2019

Le grand nettoyage du lixiviat

Chaque fois que vous utilisez un filtre à café, vous assistez à un phénomène physique appelé « lixiviation ». Lixiviation est un mot bien scientifique pour désigner un procédé relativement simple : le processus par lequel […]